Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3

SUJET :

dessalage en vaurien bois 16 Sep 2016 20:44 #48408

  • franck404
  • Portrait de franck404
  • Hors Ligne
  • Messages : 1217
  • Remerciements reçus 336
Et le cameraman, il réagit pas?

Plaisanterie mise à part, ce serait vraiment pas mal que Franck et Erwan nous donnent des précisions:
Nombre de réserves, fixations, tentative de ressalage, ce qu'ils ont perdu, ...
Comme l'avait suggéré quelqu'un (je sais plus qui), on fait un post complet, on épingle, et Zou....
Avec Luc on a dessalé et ressalé 2 fois. Malgré tout, une réserve s'est décrochée, et si l'on n'avait pas eu vent de 2 choses essentielles, on repartait pas.
A savoir, l'un reste à l'eau et fait ancre flottante en tenant le bateau par l'étrave
Deuxio, remonter par le tableau sinon rien.
Malgré celà, Luc a eu du mal à remonter la deuxième fois à cause de la fatigue
Enfin, le seau, c'est essentiel. Sur mon bateau, l'écope est un bidon de 5l coupé: contenance moindre et utilisation moins facile: pas sûr que j'aurais tenu la cadence de l'écopage avec.

Ah oui, autre chose. On a dessalé en empannant. Et quelquefois, au portant, on virait totalement la dérive. Heureusement pas là :old:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par franck404.

dessalage en vaurien bois 16 Sep 2016 21:49 #48411

  • Patrice
  • Portrait de Patrice
  • Hors Ligne
  • Messages : 6912
  • Remerciements reçus 1191
pour vider un Vaurien :
préférer ce type de seau .





pour fixer des flottabilité préférer ceci





Je le dis depuis un bon moment mais ça me semble être sans fin ...
Secrétaire & Trésorier
Accepte tous dons de cartes postales comportant le Vaurien . Ou vieux papiers .
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: franck404

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 16 Sep 2016 22:12 #48413

  • alexandrejacquinot
  • Portrait de alexandrejacquinot
  • Hors Ligne
  • Messages : 2964
  • Remerciements reçus 576

Ah oui, autre chose. On a dessalé en empannant. Et quelquefois, au portant, on virait totalement la dérive. Heureusement pas là

C'est la manœuvre la plus délicate.
Chacun se doit d’être parfaitement calé dans le bateau.
Il faut anticiper, barreur comme équipier...le hale bas dans la main permet à l'équipier de gérer le passage de la bôme.Le barreur anticipera la manœuvre en ramenant progressivement son écoute de GV pour au moment "T", donner le petit coup de barre et empanner.
pour la dérive, éviter de la sortir au delà du passage du hale bas. parceque !

AlexandreJacquinot
Tenir.Sourire.Toujours

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par alexandrejacquinot.

dessalage en vaurien bois 16 Sep 2016 22:35 #48415

  • franck404
  • Portrait de franck404
  • Hors Ligne
  • Messages : 1217
  • Remerciements reçus 336
Ben là, j'ai fait comme d'hab'.
Je tenais l'écoute de GV côté bôme pour accompagner l'empannage (on était en fausse panne) et freiner. Mais avec les conditions de samedi, c'est pas passé. Dommage, va falloir que je me fasse à la méthode traditionnelle.
Sauf que si en retenant en bout de bôme, c'est pas suffisant, je vois pas comment au niveau du hâle-bas, ça peut faire quelque chose

Sinon c'est sûr que sortir la dérive complétement, je pense que je vais éviter à l'avenir.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 16 Sep 2016 23:55 #48416

  • Lanam
  • Portrait de Lanam
  • Hors Ligne
  • Messages : 324
  • Remerciements reçus 97
Ah ben nous on a dessalés au milieu d'un planning...que j'aurais aime apprecier plus longtemps, genre tres longtemps !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 07:47 #48419

  • YVON
  • Portrait de YVON
Pour en revenir à la mésaventure de Franck et Erwan,ils sont partis sur l'eau sans vérifier les fixations,ni le nombres de réserves de flottabilité et pour preuve les photos du même bateau prisent lors de la Cénomane en 2010,sur un minuscule plan d'eau intérieur ,avec son ancien propriétaire et un de nos vice président de renom,comme quoi :whiste2:







L’empannage,je l'accompagne toujours en reprenant un max d'écoute de grand voile,premièrement j'ai un mat bois et deuxièmement j'ai pas envie d'aller au tas,c'est en pratiquant le laser que j'ai beaucoup appris sur cette figure de style.
L'épuisement,arrivé à un certain âge (je vise pas Luc) il faut être très vigilant:surtout bien s'habiller,j'ai toujours deux ou trois combinaisons dans mon coffre,shorty,mi-courte et longue,sous-vêtement et blouson technique et gilet de sauvetage obligatoire.
A Ploermel,après deux dessalage en solo,et habillé uniquement d'un shorty en Mars,j'ai été secouru par un des fils CARADEC,j'étais à la limite de la noyade et je suis bon nageur,l'épuisement.

PS: Patrice j'ai le cd du film (offert gracieusement par Luco :specool:
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par YVON.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 07:59 #48420

  • lucovitch
  • Portrait de lucovitch
  • Hors Ligne
  • Messages : 417
  • Remerciements reçus 170
Dans la vidéo, le Vaurien est un Metge & Paul que j'ai beaucoup utilisé à l'école de voile de Quinéville (Manche). Lors du renouvellement des unités, il fut vendu à cette famille.
En 1990, lorsque je me suis mis à la recherche d'un nouveau Vaurien, je suis allé voir celui-ci mais lorsqu'il m'a été dit que le bateau est resté trois jours en mer sans que personne ne s'en occupe et qu'il a été finalement été retrouvé sur les récifs de l'île St Marcouf, j'ai décliné l'offre.
Quand dans la bande annonce de l'émission, j'ai reconnu le n° de voile, Le jour dit, j'ai enregistré l'épisode sur K7 VHS .
Ce n'est que récemment que je l'ai converti en .avi .
Voilà voilà !
Vous pouvez, maintenant, reprendre une activité normale :tongue:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par lucovitch.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 08:35 #48422

  • Alexandre
  • Portrait de Alexandre
  • Hors Ligne
  • Messages : 5673
  • Remerciements reçus 1022
Luc,

Elle est étonnante cette video.
D'ailleurs, ce n'est pas une vidéo, mai un vrai film avec son scénario.

Sais-tu qui fut à l'initiative de cela et pour quelle raison ?

D'autres la connaissait ?
Alex, dit "Picsou"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 09:46 #48423

  • Lanam
  • Portrait de Lanam
  • Hors Ligne
  • Messages : 324
  • Remerciements reçus 97
Ca semble extrait de la nuit des heros. Un ancetre des nombreuses emissions anxiogenes qui peuplent la TNT.

fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Nuit_des_héros

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 10:54 #48424

  • lmo
  • Portrait de lmo
  • Hors Ligne
  • Messages : 1307
  • Remerciements reçus 471
Bon alors je reviens sur mes deux premiers dessalages avec Bluebell*
lors des petits bouchons!
(Vaurien Guindé 71, équipé de ses 6 packs de 2 flottas d'origine orange et jaune, pas de flotta triangulaire de compartement avant, pas de flottas dans compartiment proche tableau arrière)

Dessalage/ressalage ok 1 (vent de terre force 5 avec rafales à 6, mer plate)
Tout d'abord, sur la première manche, c'est moi qui barrait.
Il s'agissait d'un empannage au passage d'une bouée de parcours.
Nous étions talonnés avec "The Dude", auquel j'avais pris soin de laisser un peu d'eau.
Au moment de l'empannage, nous étions proches quasi côté à côte, et je les surveillais,
j'ai aussi vu Franck qui commençait à installer le tangon pour le foc.
Tout cela m'a un peu distrait, du coup j'ai pas surveillé la girouette, on s'est retrouvé en fausse panne et vlan! empannage involontaire.
J'ai vu mon beau bateau se coucher (çà fait un effet bizzare...), sans même avoir le temps de penser à savoir s'il flottait ou non, on s'est retrouvés à la baille : mon joujou de rêve sur lequel j'ai passé tant d'heures de travail, tout simplement englouti par les flots.
Le mât n'a pas eu le temps de couler, et j'ai pu rejoindre très vite la dérive en n'ayant qu'à enjamber le plat bord (monter dessus en me disant : "j'espère qu'elle va tenir"), le bateau s'est redressé et Franck est monté dedans tout de suite. Pendant que j'ai rejoint l'avant du bateau pour le tenir*, en me disant à tiens ...il flotte!
A ce moment, là tout devient calme, pendant que l'équipier trime au seau, le bateau tient bout au vent, là j'ai tout de même commis l'erreur de chercher à nager pour l'orienter, en plus de celle de n'avoir pas mis le haut de ma combi. Il suffit juste de faire ancre en agrippant l'ancrage d'étai avant.

Franck a ensuite commencé à vider le bateau au seau (Note importante : le seau avait bien été accroché au départ sinon on l'aurait perdu et le ressalage aurait été impossible), il ne l'a vidé qu'à demi, et m'a dit de remonter à bord...ce que j'ai fait: facile car le bateau était encore à moitié enfoncé.
Ensuite on est parti plein vent arrière, mais avec le bateau à moitié rempli d'eau, l'équilibre était dur à tenir. Franck a bien réagi en mettant le beateau à la cape. Ce n'est qu'à la cape que nous avons finalement pu vider l'autre moitié du canot.
Fin du 1er chapitre.

Dessalage/ressalage ok N°2 (vent de terre force 5 avec rafales à 6, mer peu agitée)
Sur le raid. Franck était à la barre, vent arrière limite de fausse panne.
J'ai dit à Franck 2 fois que c'était très très limite...
Il a choisi de continuer ainsi pensant qu'il suffisait de surveiller le moment où la voile allait empanner, avec la main tenant l'écoute, pour réagir et éviter le dessalage;
Quand çà s'est passé, on n'a pas eu le temps de dire ouf que le bateau était couché.
J'ai mis un certain temps à me dépêtrer d'une écoute qui trainait dans l'eau.
Pendant ce temps Franck a essayé d'aller empêcher le mât de couler. Sans succès, ... On a perdu un temps précieux, Le bateau a chapeauté, et à mon grand étonnement, a commencé à couler par l'arrière. C'est ensuite que je me suis dit que rajouter des flottas à l'arrire c'est pas du luxe.

Bref j'ai nagé pour contourner le bateau, mais étant retourné c'était impossible de grimper dessus facilement. C'est là que j'ai vu un lutin bondisant qui m'a doublé, Franck en l'occurence qui courrait sur la coque, il était monté par l'arrière, pas bête car elle était plus enfoncée.
C'est donc lui qui a pu redresser le canot à l'aide de la précieuse dérive (qu'à moitié enfoncée lors de l'empannage imprévu).
Ensuite le suis allé à l'avant tandis que Franck était à l'intérieur en train de vider.
Je lui ai dit de le vider complètement cette fois-ci; çà a donc duré deux fois plus longtemps !
Vient l'instant de remonter à bord. Le bateau commençait à prendre de la vitesse, j'ai pu longer la coque en me disant qu'il ne fallait surtout pas lâcher à ce moment là!!
J'ai rejoint le tableau arrière. Le bateau était à fond, à vouloir partir au surf, et moi j'étais à faire le plomb à l'arrière en "body drag". Le tableau était plus haut qu'au dessalage précédent car le bateau avait été bien vidé. C'est là que çà devient plus difficile car la force de l'eau nous retiens carrément en arrière !
Voyant que mes forces restantes allaient être limite, j'ai demandé à Franck de me filer un coup de main pour remonter, mais je voyais bien qu'il était occupé à gérer l'allure et qu'il ne pouvait pas venir à l'arrière pour m'agripper. (je voyais la sécu pas loin qui nous surveillais donc pas de panique)
J'ai finalement réussi à envoyer le bas de mon gilet par dessus le tableau. Ceci m'a littéralement accroché au tableau, et sauvé... car j'étais alors sécurisé, même si j'avais le bas du corps toujours happé par l'eau. J'ai ainsi pu reprendre mon souffle 1 bonne minute . Cela a suffit pour que je puisse enfin passer le reste du corps par-dessus le tableau.
Fin du deuxième chapitre.

Pendant les deux dessalages, on n'a rien perdu à part une bouteille d'eau qui nous a été rendue par la sécu. Rien n'a cassé, un flotta s'est dégonflée (bouchon parti) et un crochet sans doute mal vissé s'est décroché. On a été surpris de voir que les objets ont eu tendance à vouloir rester dans le canot: par ex, le stick qui s'était décroché, une canette de bière Amsterdam Navigator non fixée, qui a mystérieusement a passé deux dessalages et demi sans souci (on l'a bu en arrivant sur le sable... çà faisait du bien j'vous l'dis.)
Au retour le bateau était resté tout beau, comme à l'aller... pas une égratignure, rien de cassé ! L'équipage lui, était évidemment rinçé mais tout de même content de rentrer ainsi que de cette expérience réussie, et par ailleurs, très bien encadrée lors de cet événément.

Luc M.
(qui a pris de la bouteille aux p'tits bouchons)


PS: Note j'ai vu que deux autres canots dont celui de Manal n'ont pas pu ressaler également en raison d'un problème de patte de retenue de femelot de safran / ou de son absence pure et simple (c'était aussi le cas de nos deux compères avec les flottas pas attachées). Auquel cas le gouvernail complet se détache et se retrouve tout bonnement à "la baille" lors du retournement et il alors est impossible de le remettre en place avec le bateau à l'envers/couché (car il faut alors le pousser vers le haut!! l'emboîtement n'étant déjà pas facile vers le bas quand çà bouge), ni à l'endroit car la barre est primordiale et doit être déjà à poste au ressalage puis pour maintenir le canot à l'endroit.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: YVON, Patrick

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par lmo.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 11:18 #48425

  • lucovitch
  • Portrait de lucovitch
  • Hors Ligne
  • Messages : 417
  • Remerciements reçus 170
Ces deux dessalages m'inspirent un problème de dérive qui n'a pas été relevée voire ôtée !!
C'est rédhibitoire: un empannage avec dérive et bon vent conduit quasi-systématiquement à un dessalage !
Mais je peux me tromper !!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par lucovitch.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 11:40 #48427

  • alexandrejacquinot
  • Portrait de alexandrejacquinot
  • Hors Ligne
  • Messages : 2964
  • Remerciements reçus 576
Bonjour,
Vous l'aurez compris en lisant ce post édifiant, le dessalage rentre dans la classe "des grosses émotions".Un plein d'images nous reviennent à leurs souvenir et le défilé des petits détails qui mis bout à bout vous plonge dans un gentil cauchemar.
l'écoute qui traine, la poulie winch qui coince, l'équipage mal positionné ... surtout le manque d'entrainement.
Profitez des derniers beaux jours pour naviguer, faire le ménage, alléger, affiner vos réglages afin de rendre manœuvrable votre bateau
Et surtout naviguez à plusieurs c'est plus cool et sécurisant !

ps: merci Luc pour son pavé très passionnant

Ces deux dessalages m'inspirent un problème de dérive qui n'a pas été relevée voire ôtée !!
C'est rédhibitoire: un empannage avec dérive et bon vent conduit quasi-systématiquement à un dessalage !

tu te trompe.
Dans les allures portantes nous relevons 1/4 voir 1/3 la dérive mais jamais nous la relevons entièrement : la raison est simple
Nous manquerions d'appui surtout dans des conditions difficiles, houle dans le travers, clapot.
Les championnats du monde 2016 au Portugal se sont déroulés chaque jour dans ces conditions...force 4/5 fraîchissant et sous spi . que du bonheur !
je le répète il faut avant toute chose que l’assiette du bateau soit équilibrée.
Chaque mouvement de l'équipage se doit d'être mesuré en harmonie avec l'allure: synchrone !

AlexandreJacquinot
Tenir.Sourire.Toujours
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucovitch, lmo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par alexandrejacquinot.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 11:56 #48428

  • Patrice
  • Portrait de Patrice
  • Hors Ligne
  • Messages : 6912
  • Remerciements reçus 1191

lmo écrit: Bon alors je reviens sur mes deux premiers dessalages avec Bluebell*
lors des petits bouchons!
(Vaurien Guindé 71, équipé de ses 6 packs de 2 flottas d'origine orange et jaune, pas de flotta triangulaire de compartement avant, pas de flottas dans compartiment proche tableau arrière


Il me souvient que je t'ai parlé de ces flottabilitées arrière et avant quand tu es arrivé vendredi .
Maintenant tu sais pourquoi .

Une photo d'un safran qui s'est bien baladé ce jour la .


Quand à la dérive il suffit pour qu'elle ne parte pas du bateau de placer un sandow non pas au dessus, mais faisant le tour par les cotés . il bloque la dérive au réglage voulu et l'empêche de sortir du puit en cas de chapeautage .
Secrétaire & Trésorier
Accepte tous dons de cartes postales comportant le Vaurien . Ou vieux papiers .
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: YVON, Thibault, alexandrejacquinot, lmo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 19:28 #48433

  • YVON
  • Portrait de YVON
C'est important de faire remonter les expériences de dessalage,surtout lorsque nous avons des conditions de vent assez forte.
Remonter par les côté en vaurien,avec certains gilets(decathlon),c'est carrément impossible car la boucle du maudit machin, se bloque sous le liston(du vécu) :tit:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par YVON.

dessalage en vaurien bois 17 Sep 2016 20:06 #48434

  • alexandrejacquinot
  • Portrait de alexandrejacquinot
  • Hors Ligne
  • Messages : 2964
  • Remerciements reçus 576

YVON écrit: C'est important de faire remonter les expériences de dessalage,surtout lorsque nous avons des conditions de vent assez forte.
Remonter par les côté en vaurien,avec certains gilets(decathlon),c'est carrément impossible car la boucle du maudit machin, se bloque sous le liston(du vécu) :tit:

le barreur ou équipier se présente à l'arrière du bateau et hop ! par la peau du cul en avant Simone !

"testé et approuvé" en laboratoire par nos collaborateurs.

merci ASVAURIEN FRANCE.

AlexandreJacquinot
Tenir.Sourire.Toujours
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Patrick

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 22 Sep 2016 13:50 #48513

  • Patrick
  • Portrait de Patrick
  • Hors Ligne
  • Messages : 612
  • Remerciements reçus 107

YVON écrit: Tenez,c'est un peu long,voici une vidéo que m'a passé notre camarade Lucovitch,cela pourrais servir de base de discutions pour l'hivers mes amis Classique et Tradition


La vidéo est très bien faite et très didactique. Prenez le temps de la regarder et de la partager...

PS. Luco... nous parlions du gilet de sauvetage de la dame ! :ange:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 22 Sep 2016 13:57 #48514

  • Patrick
  • Portrait de Patrick
  • Hors Ligne
  • Messages : 612
  • Remerciements reçus 107

lmo écrit: Bon alors je reviens sur mes deux premiers dessalages avec Bluebell...


Merci pour ce témoignage, certes édifiant, mais très instructif !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lmo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 22 Sep 2016 14:59 #48521

  • lucovitch
  • Portrait de lucovitch
  • Hors Ligne
  • Messages : 417
  • Remerciements reçus 170

Alexandre écrit: Luc,

Elle est étonnante cette video.
D'ailleurs, ce n'est pas une vidéo, mai un vrai film avec son scénario.

Sais-tu qui fut à l'initiative de cela et pour quelle raison ?

D'autres la connaissait ?


A l'époque de la diffusion de cette émission sur TF1, le thème était de relater des situations qui ont conduit quelqu'un à se comporter héroïquement au secours d'un quidam. Tous les cas de figure étaient possibles.Comme je regardais régulièrement cette émission, ce n'est que lorsque j'ai vu la publicité préalable sur cet épisode que cela a fait tilt et que j'ai préparé une K7 vidéo. Vous l'avez compris, le héros ce coup-là était le gars sur la plage qui a prévenu les pompiers (lesquels sont indiscutablement des héros aussi !)
Sur Youtube il est possible d'en voir d'autres. mot-clé: La Nuit des Héros

Note: ce n'est pas de la fiction ! Cela s'est réellement déroulé puisque comme je l'ai indiqué, ce Vaurien m'a été proposé trois plus tard à l'achat. Les deux frères que j'ai rencontré ont eu la franchise de m'expliquer leur mésaventure. Le mauvais état du tableau (très esquinté par les rochers des Iles St Marcouf Google Maps ) m'a fait renoncer.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par lucovitch.

dessalage en vaurien bois 23 Sep 2016 10:32 #48528

  • Lanam
  • Portrait de Lanam
  • Hors Ligne
  • Messages : 324
  • Remerciements reçus 97
Hello,

Je garde pour ma part un souvenir beaucoup plus serein de notre dessalage.

Et je pense que la raison principale est que nous somme restés tres calme et avons pris tout le temps qu'il faut.

Dès le redressement, le bateau a ete mis a la cape en mettant le foc a contre.

Le premier remonté peut ainsi sereinement ecoper.

On a effectivement eu quelques difficultes a remettre le safran en place qui s'etait echappe en l'abscence de la languette de retenue.

Les flottas arrieres nous ont aussi manquees mais en se palcant bien au milieu, le tableau arriere etait a flot.

L'ecopage avec le sceau fut ensuite long mais tranquille.

Ensuite, voyant le vent forcir encore, nous decidons de rentrer et nous avons eu beaucoup de plaisir sur les bords de pres sous bon vent du retour.

Un pyton s'est aussi decroché, ce qui milite effectivement pour un remplacement par des pontets. Avec l'installation des deux flottas arrières, voilà un chantier pas trop compliqué pour l'hiver et de première utilité!
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: YVON, lmo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

dessalage en vaurien bois 23 Sep 2016 11:46 #48536

  • YVON
  • Portrait de YVON
"long mais tranquille" je te rassure,même pour plier ta tente,tu es comme çà :sleepanim:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3
Temps de génération de la page : 0.209 secondes
Propulsé par Kunena