Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET :

Marchand de sable 05 Mai 2006 12:57 #115

  • stefan
  • Portrait de stefan Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
Toujours sur la question qui préocupe les navigateur solitaires, ce qui revient comme incertitude, c'est: est ce que je pourrais parer à tout tout seul. et fais je le poids suffisant pour contrer la gite.

Pour la première question, c'est simple, et déj à répondu dans de nombreux forums, il faut se faire greffer 2 autres bras, avec 4, on peut gérer toutes les écoutes et continuer à ajuster son chapeau.

Pour la deuxième, qui reste mon problème principal, je voulais me fabriquer une autre dérive lestée fortement. Mais je crois que je vais oublier car il est très compliqué de trouver du CP marine au détail. Connaissant le prix de la feuille complète, il serait presque envisageable de remplacer le CP par de l'or, les prix sont presque similaires.

Par contre, j'ai une autre idée très simple et j'aimerais avoir votre sentiment sur le sujet. Vous connaissez les fameux bateaux américains Sandbagger ... Et oui, pourquoi pas charger le Vaurien de sacs de sable que l'on peut déplacer à volonté pour ajuster l'assiette ? Plusieurs sacs de +/- 10 kg pour pouvoir les manipuler tout seul au changement de bord. Il y a des inconvénients c'est sur, mais sont ils supérieurs en taille ou en nombres à l'avantage que cela peut procurer ?
A vous de débattre.
Stefan

Connexion pour participer à la conversation.

Marchand de sable 06 Mai 2006 21:51 #118

  • houlelala
  • Portrait de houlelala
  • Hors Ligne
  • Vaurien "Expert"
  • Vaurien
  • Messages : 673
  • Remerciements reçus 22
Le chantier rhuys marine construit le sandbaggy qui reprend les proportions du sandbagger, ça donne un solitaire qui porte 14 m2 de toile.
Les sacs de sable ne sont vendus avec le bateau, le constructeur a préferé lui adjoindre une dérive lestée. C'est une solution qu'un certain JJ Herbulot avait aussi mis en oeuvre en 1942? sur le dinghy Herbulot, un dériveur de 4,5m. Certes, le lest en plomb fixé sur la dérive en bois ne pèse que 6,5 Kg, mais c'est toujours ça. Si ça t'intéresse je pourrai t'envoyer les plans du montage.
Pour la navigation en solitaire le risque de dessaler est assez grand, on est beaucoup à l'avoir expérimenté. N'en déplaise aux puristes, j'ai un ris dans la grand voile, qui a du me couter plus cher qu'une planche de contreplaqué, mais aucun regret, vu les pointes de vitesse que j'ai pu avoir. On peut aussi naviguer avec un ris et sans le foc, mais l à on est sur qu'il y aura des manques à virer.
A plus

Connexion pour participer à la conversation.

Marchand de sable 09 Mai 2006 10:53 #120

  • stefan
  • Portrait de stefan Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
Bonjour,

Je connais le dinghy Herbulot car c'est par lui que je suis venu au Vaurien.
Je lançais le sujet car des sacs de sable, c'est moins cher que du contreplaqué, c'est la motivation première.

Par contre pour revenir à ton ris de GV, j'espère que tu ne l'as pas payé plus cher qu'une planche de contreplaqué de 6 mm, soit 158 ?HT. De mon coté, on m'en a demandé 60 ?. Jugeant cela trop honéreux, j'ai sorti ma machine à coudre, et je me fais mon ris moi même. Il parait que les premières séries en avaient déj à, donc pas d'offense.
Je vois que l'utilisation du ris sur ta GV te donne toute satisfaction, peux tu m'en dire plus sur la position du ris, le nombre de garcettes, l'espacement des oeillets et également le confort que tu as pu constater.
Merci
Cordialement
Stefan

Connexion pour participer à la conversation.

Marchand de sable 16 Mai 2006 20:04 #141

  • houlelala
  • Portrait de houlelala
  • Hors Ligne
  • Vaurien "Expert"
  • Vaurien
  • Messages : 673
  • Remerciements reçus 22
les oeillets sont au nombre de trois , un à chaque extremité et un au milieu, et sont à 79cm au dessus de la bôme. J'ai du payer 70 euros il y a deux ans. Quand on voit les renforts de toile qui ont été mis, on comprend le prix .
Avec le ris, il faut étarquer à fond la bordure de grand voile pour l'aplatir, et on ne peut plus se servir de l'oeillet du cunningham.
A propos de lest , le moins onéreux et le plus mobile qui permet un bon couple de rappel reste l'équipier.
Si tu as navigué sur le dinghy, peux tu me dire comment c'était.
Sinon si tu es dans le finistère sud, connais tu le festival de la voile mi aout dans le golfe du morbihan, le tour de l'ile aux moines. Ce sont des régates sympas avec tous types de bateaux, des anciens et des récents. J'y serai cette année. A plusieurs vauriens, ce serait pas mal.

Connexion pour participer à la conversation.

Marchand de sable 22 Mai 2006 10:57 #153

  • stefan
  • Portrait de stefan Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
J'ai pris une première mesure de la hauteur de mon ris, à la chute, je suis à 106 cm. Au guindant, ce sera moins haut car j'ai souhaité que le bas de la bome ne traine pas dans l'eau donc je lui ai donné un petit peu d'inclinaison.
Pour le lest mobile, je confirme que les sacs de sables ne sont pas l'idéal, effectivement si une très forte gite les fait tomber sur l'autre bord, ce sera le coup de grace. Il faut d'ailleurs que je rachète encore des flottabilités. En fait, j'ai eu le temps de réfléchir hier soir sur la route, 6 heures pour rentrer de Bretagne, comme d'habitude. Et je reviens sur mon idée de dérive lestée, comme le CP marine est hors de prix, je vais voir le cout pour un CTBX extérieur et ensuite le stratifier à l'époxy, il devrait être étanche. Mais je table plus sur 15 kg que les 6 kg du Dinghy, j'ai vraiment besoin d'un bon couple de redressement

Concernant le Dinghy, je n'ai pas eu la chance de naviguer dessus. Je navigue par contre toute l'année dans les livres et c'est pour cela que je le connais bien. J'ai notamment un numéro des "Cahiers du Bassin" qui y est dédié, et surtout, j'ai réussi à entrer en contact avec un propriétaire à Arcachon, qui en a fabriqué pas mal et redessiné les plans avec Florence Herbulot. Il m'a d'ailleurs confié que si on voulait en construire un, il fallait quasiment faire le contraire que ce que Georges P. Thierry indiquait dans son livre. C'est bien, car c'est la seule littérature auquel le public ait accès sur le sujet ...

Pour l'ile aux Moines, c'est un peu trop loin de chez moi, sachant que je n'ai pas de remorque de route. Et je ne peux pas régater car je navigue seul. Ce n'est pas le même type de navigation. C'est dommage car je reste un peu tout seul dans mon coin à faire des ronds dans l'eau. Cet été je vais tenter un peu de camping en Vaurien avec mon fiston si c'est possible, ça nous permettra d'aller un peu plus loin sur les cotes que d'habitude, c'est en cours d'étude.

Connexion pour participer à la conversation.

Marchand de sable 29 Mai 2006 10:22 #157

  • Karl DHulst
  • Portrait de Karl DHulst
  • Visiteur
  • Visiteur
Bonjours

J?ai lu avec beaucoup intérêt toutes votre remarques et suggestion selon la navigation solo sur Vaurien.
J? étais très surpris de la discours sur cette forum.
La même question a été posé sur le forum Hollandaise.
Mais sans résultats. C?est pourquoi j?ai faites un résumé et je l?ai mis sur cette forum.

C?est dommage Qu?il n? y a pas un site Vaurien Belge.

Je peut vous ajouter un vieux truc pour gagner quelque kilo en plus que j?ai appris d?un navigateur solo sur Finn il y a plus de 20 ans.
Il a fait un pantalon Bermuda d?un torchon qu?il mets au dessus des vêtements de protection.
Avant qu?il va au bord de son Finn il mets son pantalon dans l?eau pour que le pantalon peut prendre du l?eau. C?est comment ce type gagne quelque kilo en plus.

Je vous souhaitez un très bon saison de navigation en solo.

Bien à vous
Karl
Anvers, Belgique

Connexion pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
Temps de génération de la page : 0.153 secondes
Propulsé par Kunena